L’inférence

Au moyen des stratégies de  compréhension lecture, l’ élèves apprend à repérer les réponses aux questions lorsqu’elles sont explicitement formulées dans le texte, mais il pourrait avoir de la difficulté à dégager l’information lorsqu’elle est implicite: il doit “lire entre les lignes”, bref inférer.

Qu’est-ce que l’inférence? L’opération de l’inférence est un raisonnement logique de déduction qui consiste, à partir d’indices présents dans le texte, à rendre explicite une information qui n’est qu’écrite en noir sur blanc. Par exemple:

“Le passant détourna le regard et accéléra le pas: son métro arrivait. Stéphane jeta un coup d’oeil sur son chapeau, posé par terre, qui ne contenait qu’un peu de menue monnaie. Il soupira. Mais il ne fallait pas se laisser abattre. Il reprit son archet.”

L’élève comprendra-t-il du premier coup que Stéphane est un musicien ambulant qui mendie dans le métro?

L’information nécessaire est là, mais il faut l’inférer à partir d’indices. Nous les mettons ici en gras:

“Le passant détourna le regard et accéléra le pas: son métro arrivait. Stéphane jeta un coup d’oeil sur son chapeau, posé par terre, qui ne contenait qu’un peu de menue monnaie. Il soupira. Mais il ne fallait pas se laisser abattre. Il reprit son archet.”

Pour développer chez l’élève cette compétence, l’enseignant de RSDL fournit d’abord un ou plusieurs modèles en raisonnant devant l’élève; puis, il met en valeur les indices, en demandant à l’élève de faire l’inférence et de la justifier. Ainsi, l’élève apprend progressivement à faire lui-même la mise en valeur les indices, l’inférence et sa justification.

Quelques catégories d’inférence:

  • Temps (à quel moment, époque, temps de la journée, saison de l’année… se passe l’action?)
  • Lieu (dans quel lieu, contexte physique, pays, bâtiment… se passe l’action?)
  • Action/agent (quel événement se produit? ou: qui a fait l’action décrite? ou: que fait le personnage dont on parle?)
  • Objet (de quel objet matériel est-il question?)
  • Catégorie (dans quelle catégorie générale entrent les objets énumérés? quel mot peut les désigner tous ensemble?)
  • Instrument (de quel objet se sert le personnage? à quoi sert cet objet? que permet-il de faire?)
  • Cause/effet (quelle est la cause de l’action décrite? ou: quelle conséquence aura l’action décrite?)
  • Problème/solution (quel problème l’action décrite résout-elle? ou: comment va-t-on résoudre le problème décrit?)
  • Attitude/sentiment (quelle attitude manifeste le personnage? ou: quel sentiment semble éprouver le personnage?)

L’inférence ci-haut, par exemple, en est une de la catégorie Action/agent. La question posée à l’élève sera: “Que fait Stéphane?”.

Ces inférences constituent un réservoir parmi lequel puiser en bâtissant une série de leçons destinées aux élèves. Nous laissons à l’enseignant le soin de choisir celles qu’il juge le plus adaptées à l’âge et à la culture de ses élèves, de les organiser selon une progression de difficulté croissante, et en variant les catégories.

Le matériel que nous vous offrons permet de structurer une vingtaine d’activités de 15 à 30 minutes chacune. Il importe que ces activités se fassent sur une base régulière (une activité par semaine est un rythme qui permet une bonne consolidation des apprentissages).

 

Temps

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. En cette fin d’année, ils n’avaient plus d’argent et ils se demandaient comment ils pourraient s’acheter ces bons gâteaux de riz tant appréciés par les familles japonaises.
    Dans ce texte, en quelle saison sommes-nous? Peut-on préciser le mois?
  • 2. Il faisait un temps radieux et Antoinette gambadait dans la prairie écoutant les chants des alouettes et regardant les canards dans l’étang. Le soleil était haut dans le ciel et elle était de bien bonne humeur.
    En quelle saison Antoinette s’amuse-t-elle?
  • 3. Les petites aiguilles avaient fait deux fois le tour de l’horloge. Jean n’avait toujours pas dormi. Il tombait de sommeil et ne croyait pas pouvoir rester éveillé plus longtemps. Il allait abandonner le danse-o-thon.
    Depuis combien de temps Jean participait-il à l’activité?
  • 4. La tempête avait laissé beaucoup de neige dans les rues et le vent était encore fort. Quand les chasse-neige sortirent du garage municipal, la ville était encore dans la noirceur, engourdie et endormie. On voyait, çà et là, des maisons qui commençaient à s’éclairer.
    À quel moment de la journée cette description correspond-elle?
  • 5. Avec le temps, les seigneurs s’enrichissent des taxes payées par leurs sujets. Pour mieux résister aux attaques des autres seigneurs, ils se mettent à construire des châteaux fortifiés. Les murailles sont épaisses, les tours massives, les fossés larges et profonds et les donjons très hauts. Ce sont de véritables villages fortifiés.
    À quelle époque historique cette description correspond-elle?
  • 6. L’empereur César décida d’envoyer, en Normandie, une légion romaine qui devait capturer Astérix Mais, l’empereur ne connaissait pas la ruse des Gaulois!
    À quelle époque historique la description correspond-elle?
  • 7. Le soleil, haut dans le ciel, brillait de tous ses feux. Malheureusement, ses rayons n’étaient d’aucun secours pour nous réchauffer. Le thermomètre indiquait – 28 °C. Nous devions faire au moins 50 km de ski pour nous rendre au campement.
    À quelle heure approximative de la journée cette description correspond-elle?
  • 8. En ce temps-là, un navigateur viking décida d’aller faire un petit tour de bateau Il revint 4 ans plus tard! Il avait visité la province de Terre-Neuve et quelques autres territoires.
    À quelle époque s’effectue le voyage?
  • 9. On se préparait fébrilement. Maman préparait une multitude de petits sacs. Il viendrait beaucoup de monde. Dans chacun, elle déposait quelques friandises et le nouait avec deux petits rubans orangés. Pendant ce temps, Papa m’aidait à enfiler mon costume de capitaine de vaisseau spatial.
    À quelle fête fait-on allusion? Quel est le mois de l’année?
  • 10. J’avais 11 ans, quand, pour la première fois, j’ai fait le tour de l’île de l’Orléans. Ma mère avait organisé pour mes amies et moi une journée exceptionnelle. La journée a commencé par une balade à bicyclette. Le pique-nique sur le bord de l’eau nous a redonné des forces. En après-midi, nous sommes allées aux fraises et la journée s’est clôturée par une pièce de théâtre jouée en plein air. Quel beau souvenir!
    Durant quel mois les activités se déroulent-elles?
  • 11. Moi, je viens du Viet-Nam. Dans mon pays ne connaît pas le temps des sucres. Cette année, j’irai dans une cabane à sucre pour la première fois bientôt. On me dit que la dégustation de la tire est le moment le plus plaisant.
    Quelle est la saison en cause dans ce texte?

Suggestions de réponse

  1. En hiver. Décembre.
  2. En été.
  3. 24 heures.
  4. À la fin de la nuit ou tôt le matin.
  5. Au Moyen Åge.
  6. À l’époque Romaine – autour la naissance du Christ.
  7. Vers midi.
  8. Vers l’an 1000.
  9. Octobre.
  10. Fin juin, début juillet
  11. Le printemps.

Lieu

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. La détective écoutait attentivement. Elle avait l’intuition que quelque chose se passerait… Elle entend soudain des cris affolés et un pas de course dans les coulisses. Tout le monde retient son souffle.
    Où, les actions décrites se déroulent-elles ?
  • 2. Ça faisait bien une bonne heure que Daniel jouait avec ses jouets en plastique : bateau, contenants, personnages Quand tout à coup il observa ses mains et ses pieds, il se rendit compte qu’ils étaient tout plissés.
    Où Daniel se trouve-t-il?
  • 3. Il faut une grande passion pour vivre dans les conditions extrêmes : menace de dangereux serpents, chaleur torride le jour, nuit glaciale, sécheresse, vent de sable
    Dans quels lieux ou types de lieux ces conditions existent-elles?
  • 4. On ne s’aventurait plus sans sonder les crevasses. Les compagnons marchaient à la suite de leur chef, exactement sur les empreintes de ses pas.
    Où sont les compagnons?
  • 5. Nous avons cherché, à la bibliothèque de l’école, des informations sur la ville de Montréal. Même si nous sommes en France, notre bibliothèque avait un petit livre sur votre ville. Dans 12 jours exactement, nous nous poserons dans la capitale du Canada . Nous comptons sur vous pour nous accueillir.
    Où seront-ils accueillis dans 12 jours?
  • 6. Isabelle était morte. Toute la classe était présente. Nous tentions de retenir nos larmes en serrant les poings, mais, la tête enfoncée dans nos collets relevés, nous avons pleuré. Le sol était boueux. Nos pieds s’enfonçaient. C’était le mois de mars.
    Où les amis d’Isabelle se trouvent-ils?
  • 7. C’est son jour de douche. Il entre dans un sac pliant pour se savonner avec un fusil à eau mais, l’eau flotte comme un nuage au lieu de s’écouler par un drain. Il faut au moins quarante-cinq minutes pour s’essuyer et assécher la douche avec un aspirateur. Il doit maintenant s’habiller. Il lui faut aussi beaucoup de temps Quand il a fini par trouver sa chaussette qui se promenait au plafond, il rejoint les autres pour le déjeuner.
    Où est-ce si compliqué de prendre son bain?
  • 8. Il se réveille; il a un mal de tête effroyable. En tournant péniblement la tête, il se rend compte qu’il ne connaît pas cette chambre. Son lit, aux bords métalliques relevés, est étroit. Devant lui, une dame tout habillée de blanc lui pose des questions.
    Où cette personne se réveille-t-elle?
  • 9. Suspendu à des câbles, il descendait lentement. Sur le casque de sécurité, une lampe frontale lui permettait de voir faiblement. Cette lampe était sa seule source de lumière. Plus il descendait, plus il faisait froid. Il ne la voyait pas mais il entendait l’eau couler.
    Où sommes-nous?
  • 10. Ma mère, un soir, vint me trouver dans cette pièce basse de plafond d’où je ne descendais plus, fascinée.
    Où sa mère est-elle allée?

Suggestions de réponse

  1. Dans une salle de concert ou de théâtre.
  2. Dans le bain.
  3. Déserts chauds, Sahara, etc.
  4. Sur un glacier ou dans une région polaire.
  5. À l’aéroport; à Ottawa.
  6. Au cimetière.
  7. Vaisseau spatial, état d’apesanteur
  8. À l’hôpital.
  9. Dans une galerie souterraine, mine, une grotte, etc.
  10. Au grenier.

 Action/agent

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. Quand des poussières traversèrent les filtres du nez et de la gorge, un signal a été envoyé au cerveau de Ludovic. Les mini-tubes conduisant à ses poumons se sont rétrécis subitement pour bloquer le passage aux intrus. Il essayait d’expirer mais n’y parvenait pas, parce que ses tubes étaient rétrécis. Bientôt, la pression devient trop grande, les tubes se débloquèrent violemment et on entendit un fort bruit.
    Quel est le phénomène décrit?
  • 2. Une nuit, Raphaël s’endormit et se senti aussitôt transporté dans l’univers secret de l’avenir, dans un monde où le temps ne comptait plus; il fut comme aspiré par la cheminée de sa tente et il entendait une voix qui lui parlait gravement.
    Que fait Raphaël?
  • 3. Maude voyait des images si troublantes. Ses paupières battaient rapidement. Ces images contredisaient toutes ses expériences de la vie réelle. Elle était saisie d’horreur à la vue d’un tronc d’arbre mais, en même temps, elle considérait comme tout à fait normal de converser avec des personnages sans tête.
    Qu’arrive-t-il à Maude?
  • 4. Il se concentrait très fort. Il regardait droit devant lui. Ludovic voulait être le premier. Malgré le bruit assourdissant des moteurs, il n’entendait rien tellement il était concentré. Les spectateurs retenaient leur souffle. À cette vitesse-là, aucun des participants ne pouvait se permettre la moindre erreur.
    Que fait Ludovic?
  • 5. Elle avait lavé ses mains et enfilé les gants stérilisés et, pour cette raison, l’infirmier lui enfila sa blouse de travail. Les instruments attendaient sur un plateau d’acier tout propre, stérilisé lui aussi. Devant elle, il était profondément inconscient. Elle pouvait commencer.
    Que va-t-il se passer?
  • 6. Un jour, comme je me promenais sur le quai, je rencontrai un homme que je crus reconnaître sans me rappeler au juste qui c’était. Je fis, par instinct, un mouvement pour m’arrêter. L’étranger aperçut ce geste, me regarda et tomba dans mes bras.
    Qui est cet homme?
  • 7. À la tombée de la nuit, il rôdait parfois très silencieusement près de notre demeure. Nous l’avions aperçu une ou deux fois. Sa fourrure orangée et noire et son odeur trahissaient sa présence. Il délimite son territoire de chasse en laissant des traces odorantes, produites par une glande sous sa queue. Un matin, nous avons retrouvé la carcasse d’une gazelle.
    Qui a tué la gazelle?
  • 8. Une famille de Calgary, en Alberta, fut surprise de découvrir sur la pelouse, un matin, deux petites souches à l’endroit même où, la veille, se trouvaient deux beaux arbres. On eut vite fait d’identifier les coupables grâces aux traces laissées sur les souches
    Qui sont les coupables?
  • 9. Les plans de l’usine d’armement avaient été déplacés et photocopiés. De plus, des produits avaient disparu du laboratoire. Clairement, quelqu’un tentait de transmettre des secrets d’état à un pays ennemi. C’était bien évident.
    Qui était l’auteur de ces méfaits?
  • 10. Maintenant, à cause de lui, Georges était au lit. Il faisait près de 40° de fièvre, ses muscles étaient douloureux et sa mère lui donnait régulièrement de l’aspirine. Il avait la grippe. Tout compte fait, il aurait préféré être à l’école. Mais non, cloué au lit, il en voulait à ce minuscule envahisseur qui lui causait tant d’ennuis.
    Qui est l’envahisseur?
  • 11. C’est un personnage à la fois rusé et naïf, joyeux et triste, gourmand et paresseux, mais optimiste et farceur. Il attire la sympathie du public, car il fait rire et communique à tous son envie de rire et de s’amuser. Il porte généralement un déguisement amusant et un gros nez.
    Qui est ce bizarre de personnage?
  • 12. Il se débattit longtemps. Il donnait de forts coups de queue. Par moments, il faisait semblant d’être épuisé; il ne bougeait plus. Tout à coup, il partait à toute vitesse pour tenter de se libérer de ce crochet de fer qui l’avait leurré. Pourtant, il sentait le fil se tendre, une force plus grande que la sienne le ramenait inlassablement. Il n’était pas maître du jeu.
    Qui sont les deux joueurs?

Suggestions de réponse

  1. Un éternuement.
  2. Il rêve.
  3. Elle fait un cauchemar, un rêve
  4. Il participe à une course automobile.
  5. Une opération chirurgicale.
  6. Un vieil ami.
  7. Un tigre.
  8. Les castors.
  9. Un espion.
  10. Un virus, un microbe.
  11. Un clown.
  12. Le pêcheur et le poisson (saumon).

Objet

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. Faire la tournée des festivals du Québec, quel projet fantastique! Cela nous semblait à première vue simple comme bonjour. Un bon matin, après avoir tout bouclé, Paquita, Yasunari et moi sommes partis, le coeur léger, à la découverte des festivités de notre belle province.
    Qu’est-ce qui a été bouclé?
  • 2. François et Danielle s’aimaient beaucoup et depuis longtemps. Un jour, François lui offrit un magnifique cadeau. Le cadeau tenait dans le creux de sa main. Timide, un peu mal à l’aise, François retournait la petite pièce métallique dans sa main. Quand Danielle arriva, il lui demanda sa main.
    Quel était cet objet qu’il tenait dans sa main?
  • 3. La guêpe l’avait piqué tout près de l’oeil, sur la paupière. C’était tellement douloureux! Il lui semblait que c’était une véritable aiguille à coudre qui lui avait traversé la peau.
    Qu’est-ce qui avait réellement traversé la peau de la paupière?
  • 4. Elle avançait à bon rythme sur la neige. Elle laissait derrière elle deux longues traces continues. Une neige fine tombait et effaçait, petit à petit, les traces.
    Qu’est-ce qui marquait la neige?
  • 5. Tous les soirs, vers 20 h, il se glisse dedans et profite de son confort. Il apporte quelques jouets et s’imagine en train de naviguer en haute mer; parfois, il aime bien se prendre pour le capitaine Cousteau ou se transformer en pirate. Fabrice pourrait difficilement se passer de sa petite piscine personnelle.
    Quel est cet objet qui rend Fabrice si de bonne humeur?
  • 6. Il faisait un temps radieux, et j’allais au grand trot à travers les prairies, écoutant les chants des alouettes et le bruit rythmé de mon sabre sur ma botte.
    Quel est le mode de transport de ce voyageur?
  • 7. Mme Trudeau a été hospitalisée pendant quelques jours. Elle en est ressortie avec deux jolies petites filles.
    Quel était l’objet du séjour à l’hôpital de Mme Trudeau?
  • 8. Jusqu’à l’âge de sept ans, Daphné demeure dans la nuit et le silence; il est impossible de communiquer avec elle. Si on ne pouvait soigner ses handicaps, une amie de la famille savait que l’on pouvait l’aider. Pendant longtemps, les journaux et la télévision ont beaucoup parlé de Daphné et de ses handicaps.
    Quels étaient ses handicaps?
  • 9. Ce n’était pas un avion. Et, pourtant, ça volait. Les avions ressemblaient à de grands oiseaux mais, cet appareil-là ressemblait plutôt à une énorme libellule.
    Quel appareil ressemblait à une libellule?
  • 10. Une véritable ville flottante est arrivée dans le port de Montréal la nuit dernière. On pourra visiter le bâtiment, samedi de 14 h à 16 h.
    De quel bâtiment parle-t-on?

Suggestions de réponse

  1. Les bagages.
  2. Un jonc ou une bague.
  3. Le dard, l’aiguillon.
  4.  
  5. Le bain, la baignoire.
  6. Le cheval.
  7. Elle a accouché.
  8. Elle était sourde et aveugle.
  9. Un hélicoptère.
  10. Un paquebot.

Catégorie

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. Joël regardait avec anxiété, se demandant ce qui allait se passer. C’était la première fois qu’il assistait à une opération. Le Dr. Bernard, le chirurgien, devait faire vite. Son scalpel, son bistouri et ses pinces tout près de lui, il allait extraire le bout le métal qui s’était logé dans la patte du chien.
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : scalpel, son bistouri et pinces?
  • 2. Tout y était : le pain, la viande, le savon, le vin, les pommes et le dernier roman de Dominique Demers.
    – Ça vous fait 52.35 $, dit la caissière.
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : pain, viande, savon, vin, pommes et roman?
  • 3. Ma fête a été exceptionnelle cette année. Mes parents, mes deux meilleurs amis Jonathan et Amélie, mon entraîneur de hockey et mon oncle étaient présents. J’étais fort impressionné!
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : parents, amis, entraîneur, oncle?
  • 4. Wow, quelle belle fin de semaine en perspective. Le camping! J’adore le camping, je ne m’en rassasie jamais. D’abord, un livre! Ensuite, des vêtements chauds, un jeu, mes bottes de marche, mon baladeur
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : livre, vêtements chauds, jeu, bottes de marche, baladeur?
  • 5. Le temps pressait, j’allais rater l’autobus, il était 14h 45. En vitesse, j’ai ramassé mon agenda, mes crayons, mes livres et mon chandail.
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : agenda, crayons, livres et chandail?
  • 6. James Cook, les Vikings, Christophe Colomb et Jacques Cartier sont tous des précurseurs de Roald Amundsen ou de Bernard Voyer.
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer tous ces personnages?
  • 7. La pièce de théâtre nous a touchés. Selon les moments, des frissons de peur, de la joie, du soulagement ou de l’inquiétude nous habitaient. Une belle soirée.
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : peur, joie, soulagement, l’inquiétude?
  • 8. La pluie, le vent et le froid se conjuguaient pour nous rendre la tâche difficile. C’est avec peine que nous poursuivions notre route. Trempés, les mains gelées, nous commencions à douter de notre capacité à atteindre notre but.
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : pluie, vent et froid?
  • 9. Pour se mettre à l’abri, les Inuit ont inventé les igloos, les Amérindiens, les tentes et les Français qui ont peuplé le Canada, le cabane de bois rond.
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer : igloos, tentes, cabane de bois rond?
  • 10. Toute la classe était d’accord. Nous allions faire une dégustation. Le produit devait être typique de notre pays d’origine. Voici la liste de ce que nous avons dégusté : mangues (Brésil), kiwis (Nouvelle-Zélande, tamarillo (Pérou), Litchi (Chine) , kumquats (Japon)et caramboles (Inde).
    Dans ce contexte, par quel mot pourrait-on remplacer tous ces produits?

Suggestions de réponse

  1. Outils
  2.  
  3. Proches, invités.
  4.  
  5. Mes affaires.
  6.  
  7. Sentiments
  8. Éléments naturels.
  9.  
  10. Fruits exotiques

Instrument

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. Louis, notre professeur d’arts plastiques, avait demandé que l’on trace deux cercles parfaits. Arielle et moi, nous avons pensé que l’on pouvait se servir du même objet que celui utilisé en mathématique pour tracer les diagrammes de Venn.
    Quel instruments les deux copines ont-elle utilisé?
  • 2. Jeanne, notre jeune soeur, a beaucoup d’imagination. Il faut toujours un peu se méfier. On dirait qu’elle ne comprend pas toujours les choses de la même manière que nous Samedi dernier, toute la famille devait se rendre au Salon du livre. Pour éviter la cohue, nous avions convenu d’arriver à l’ouverture. Elle nous a assurés que personne ne passerait tout droit. À 7 h, discrètement, elle se glisse dans ma chambre, monte sur un petit banc, prend dans ses mains deux baguettes et “boum, badaboum, tralala, boum badaboum, tralala, boum badaboum, tralala”. Toute la famille s’est levée d’un coup, le coeur battant!
    De quoi Jeanne s’est-elle servi pour réveiller la maisonnée?
  • 3. “Noël arrive bientôt!” me dit mon père. Tu sais, fiston, au bout de notre ferme il y a un petit boisé et j’y ai repéré un beau sapin. Je crois que nous pourrions en faire notre arbre de Noël cette année. Tu m’accompagnes?
    J’observai mon père qui frappait le bas de l’arbre. L’entaille ressemblait à ce que j’avais vu dans un livre quand les castors rongent les arbres. Mon père me dit de me retirer un peu. L’arbre allait tomber avec grand fracas.
    Quel outil le papa utilise-t-il?
  • 4. Éric cessa de marcher. Il entendit un craquement. Dans sa poitrine, son coeur battait fort. S’il se mettait à trembler, il raterait la cible. Il se concentra. Tout à coup, il vit la bête. Magnifique! Elle était loin cependant. Il installa la tige, tendit ses bras et visa du mieux qu’il put. La bête s’écroula.
    Avec quoi Éric a-t-il tué la bête?
  • 5. Ma grand-mère n’a plus une très bonne vision. Lorsqu’elle veut lire le journal, il lui faut maintenant utiliser un petit appareil qui grossit les lettres 4 fois.
    De quel instrument est-il question?
  • 6. Dans la cour de l’école, toutes les feuilles des arbres étaient tombées. Le directeur regardait par la fenêtre et se demandait comment il pourrait ramasser toutes ces feuilles en peu de temps. Et si les élèves lui donnaient un petit coup de main. On ne pouvait tout de même pas ramasser à la main toutes ces feuilles. Il téléphona chez le quincaillier.
    Qu’est-ce que le directeur a acheté?
  • 7. Caroline et ses amies avaient mis beaucoup de temps à se décider. Elles avaient décidé de dompter leur peur et de participer à cette activité en forêt. Elles avaient appris à s’orienter et c’était maintenant l’examen final. Le guide les conduisit à une heure de marche du camp A. Elles devaient maintenant retrouver le camp B. Elles partiraient chacune à 5 minutes d’intervalle. Chacune avait en sa possession deux outils pour ne pas perdre le nord!
    Quels sont ces outils?
  • 8. Marielle était un peu tendue; depuis quelque temps, elle se sentait bien fatiguée. Le médecin croyait qu’elle souffrait d’anémie. Il recommanda de vérifier tout ça par une prise de sang. Quand Marielle voit ce que l’infirmière tenait dans sa main, elle s’évanouit presque.
    Quel est l’instrument utilisé par l’infirmière?
  • 9. J’habite en banlieue et, dans mon quartier, les gens possèdent chacun leur maison et un beau petit terrain. Certains bénéficient d’une piscine alors que d’autres ont installé un jeu de badminton ou tout simplement des chaises longues. C’est bien agréable mais, il y a aussi quelques inconvénients. Le samedi matin, il est bien difficile de dormir parce que tout le monde fait l’entretien des gazons et ça, ça fait beaucoup de bruit.
    Quels sont ces objets qui font du bruit?
  • 10. Dans l’usine où travaillent mon père et ma mère, on confectionne des vêtements, surtout des pantalons. Chaque travailleur a un poste de travail dont il a la responsabilité. Tous doivent travailler rapidement. Chaque travailleur doit assembler de 100 à 200 vêtements par jour et endurer la chaleur et le bruit de tous ces moteurs.
    Quels sont les appareils utilisés par les travailleurs?

Suggestions de réponse

  1. Un compas.
  2. D’un tambour ou d’une batterie.
  3. Une hache.
  4. Une flèche.
  5. Une loupe.
  6. Des râteaux.
  7. Une carte et une boussole.
  8. Une aiguille.
  9. Les tondeuses.
  10. Des machines à coudre.

 

Cause / effet

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. Ce jour-là, une famille mexicaine découvrit, sur les berges du lac, les restes d’un canot déchiqueté L’embarcation appartenait à un jeune couple parti pêcher la veille, malgré le mauvais temps.
    Qu’est devenu le jeune couple?
  • 2. Mon oncle habite au Nouveau-Brunswick, sur le bord de la mer. Il y a deux ans, nous l’avons visité et ma soeur et moi avions demandé d’installer notre tente sur la plage. Le temps était magnifique et on annonçait du beau temps pour les prochains jours. L’oncle Louis nous suggéra un emplacement. Nous avons insisté pour être un peu plus près de la mer. Nous étions à marée basse
    Qu’est-il arrivé au milieu de la nuit?
  • 3. Le paysage avait tellement changé. L’an dernier, il y avait ici une forêt en pleine santé. Et maintenant, plus rien. Çà et là, quelques troncs noircis, c’est tout.
    Qu’est-ce qui a causé la disparition de la forêt?
  • 4. Snif est un chien idiot qui n’a jamais été capable de retrouver son chemin tout seul. Mais, évidemment, on l’adore et on ne pourrit pas s’en passer. Pas question de quitter Val-Jalbert sans lui. À la tombée de la nuit, nous commencions tous à désespérer quand une odeur suspecte envahit notre campement. J’allais allumer ma lampe de poche pour explorer les alentours lorsque j’ai senti une masse chaude, humide et bien puante tout contre mon dos. Oh! Ce que tu empestes Snif!
    Qu’est-ce qui cause la puanteur de Snif?
  • 5. Brusquement, toute la ville fut plongée dans le noir.
    Que s’est-il produit?
  • 6. Son coeur cessa de battre! Sur le tableau électronique, elle lut 12,3 s. Noémie poussa un long soupir. Quatre ans d’efforts venaient de s’évanouir.
    Que signifiait, pour Noémie, ce résultat?
  • 7. Le concierge entra dans le local de science de la nature. Une première surprise l’attendait. Une vaste flaque d’eau s’étalait sous les tables et des débris de verre jonchaient le sol. Il a dû placer toutes les chaises sur les bureaux tellement la surface à nettoyer était grande. Il ne comprenait pas ce qui s’était passé. Il se mit rapidement au boulot. Il fallait éviter que l’eau s’infiltre sous le plancher. Au moment où il finissait son travail, près du calorifère, une deuxième surprise : il trouva un petit poisson rouge. Il prit délicatement le poisson dans ses mains, éteignit la lumière et quitta la salle.
    Qu’est-ce qui a causé les dégâts?
  • 8. Natacha ouvrit la fenêtre de la classe et la porte claqua avec force. Tous les élèves sursautèrent.
    Qu’est-ce qui a causé la brusque fermeture de la porte?
  • 9. Dans son rétroviseur, il voyait la voiture de police se rapprocher et André comprit très rapidement qu’il devait se ranger sur le côté de la route. Le policier lui demanda de souffler dans un petit appareil.
    – Monsieur, je crois que vous avez un problème, dit le policier.
    Quel est le problème du conducteur?
  • 10. Raymond avait voulu faire plaisir à ses enfants. Depuis longtemps, ils réclamaient un chat. On promettait de bien s’en occuper, de vider régulièrement la litière, de bien le nourrir et de rafraîchir l’eau dans son bol. C’était si doux et si mignon! Les enfants étaient tous très heureux de l’arrivée de “Chenapan”. Un petit détail leur avait échappé : un chat a des griffes… Quand tout le monde est rentré à la maison après le travail et l’école, quelques surprises les attendaient
    Qu’avait bien pu faire Chenapan durant leur absence?

Suggestions de réponse

  1. Conséquence de la tempête : le jeune couple s’est noyé.
  2. Quelques heures plus tard, à la faveur de la marée montante, l’eau s’est infiltrée dans la tente.
  3. Le feu.
  4. Snif a rencontré une mouffette.
  5. Un panne d’électricité généralisée.
  6. Elle perdait tout espoir d’obtenir une médaille ou de la médaille d’or.
  7. Le bol du poisson s’est fracassé sur le sol.
  8. Un courant d’air.
  9. Le conducteur a un taux d’alcoolémie trop élevé.
  10. Des égratignures sur les meubles, les portes, etc.

 

Problème / solution

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. Il n’a pas eu le temps de penser bien longtemps; Georges a lancé la bouée de toutes ses forces.
    Que voyait Georges pour agir ainsi?
  • 2. La nuit était noire et nous roulions sur une route de campagne. À cette heure tardive, plus personne sur les routes. Cependant, à quelques kilomètres de la maison, une voiture était arrêtée sur le bord de la route, ses clignotants d’urgence allumés. À proximité, Jules, notre voisin, faisait du pouce.
    Pourquoi le voisin faisait-il du pouce?
  • 3. Hier, après l’école, je suis passée par la pharmacie. C’est en revenant que j’ai vu Josée. Elle était devant la porte . Je la vois qui sort tout le contenu de son sac d’école. Ensuite, elle fouille dans ses poches l’une après l’autre. Elle recommence à nouveau. Finalement, elle s’asseoit dans les marches de l’escalier.
    Quel est le problème de Josée?
  • 4. – Tu sais, je me sens un peu gêné, tu es bien bon pour moi.
    – C’est bien peu, André Cette souffleuse n’est pas neuve, tu sais.
    – En tout cas, je te remercie. Je te la rapporte dès que j’ai fini.
    Quel était le problème d’André? Comment l’a-t-il résolu?
  • 5. – Voilà ce qui ferait plaisir à Maryse!
    – Merci pour ta suggestion, tu me sors d’un bien mauvais pas!
    Hugo partit, content.
    Quel était le problème d’Hugo?
  • 6. Tous les élèves se sont rassemblés autour d’elle. Ça s’est passé tellement rapidement. Elle pleurait abondamment. Nous l’encouragions du mieux que nous pouvions. Le temps nous semblait très long. Enfin, la directrice arriva avec un sac de glace.
    Pourquoi l’élève pleurait-elle?
  • 7. En rentrant de l’école, j’ai tout de suite remarqué que maman était soucieuse. Elle consultait les l’annuaire des commerces, les pages jaunes. Un peu curieuse, je regardai par-dessus son épaule et j’ai lu la rubrique “plomberie”.
    Pourquoi la maman de cet élève était-elle soucieuse?
  • 8. Elle échappa son crayon. La mine s’est cassée! Après avoir demandé la permission de se lever, elle se dirigea vers le devant de la classe.
    Qu’allait faire l’élève?
  • 9. Pour résoudre le problème, le médecin a conseillé à la mère de Gustave de lui donner du sel de fruits dans un peu d’eau ou du lait de magnésie.
    De quoi Gustave souffrait-il?
  • 10. On ne s’entendait plus dans cette salle. Chacun cherchait à se faire comprendre en hurlant plus fort que son voisin. Victorine décida de régler le problème à la source. Avec beaucoup d’assurance, elle tourna le bouton.
    À quoi servait ce bouton?

Suggestions de réponse

  1. Quelqu’un se noyait.
  2. Parce que sa voiture était en panne ou qu’un pneu était crevé.
  3. Elle n’a pas sa clé. Elle attend que quelqu’un arrive et lui ouvre la porte.
  4. Il devait dégager son entrée après une chute de neige. En empruntant une souffleuse à un voisin ou un ami.
  5. Il lui manquait une bonne idée de cadeau pour Maryse.
  6. Elle s’était blessée.
  7. Parce qu’il y avait un bris quelque part dans le système de plomberie : une fuite d’eau, une panne de chauffe-eau
  8. Aiguiser, tailler son crayon.
  9. D’une indigestion.
  10. À couper le son du poste de radio, de la chaîne stéréo.

Attitudes / sentiments

Les suggestions de réponse sont à la fin de la section.

  • 1. “Docteure, je veux vous remercier pour tout ce que vous avez fait pour le canard, dit Daniel et j’aimerais vous récompenser.”
    Soudain, ils entendirent des battements d’ailes et, en se retournant, ils voient tous les deux le magnifique malard s’élever et voler au-dessus de leur tête.
    Daniel regarde la vétérinaire qui contemple le vol gracieux du canard. Le visage radieux, elle garde son regard fixe sur l’oiseau et dit :”Voilà ma récompense!”.
    Quels sont les sentiments qui animent la vétérinaire?
  • 2. Au bout de la salle, une lourde porte s’ouvre automatiquement. Devant Renato s’étend un long couloir. Il s’y engage et la porte se referme aussitôt derrière lui. Renato sursaute. Il a la gorge sèche, et ses mains tremblent. Il s’efforce de rester calme. Tout est normal, se dit-il. Les ordinateurs ouvrent et referment automatiquement les portes.
    Que ressent Renato?
  • 3. Une telle secousse me courut dans les membres que je faillis tomber à la renverse! Personne ne peut comprendre, à moins de les avoir ressenties, ces épouvantables sensations. L’âme se fond; on ne sent plus son coeur; le corps entier devient mou comme une éponge, on dirait que tout l’intérieur de nous s’écroule.
    À quels sentiments correspond la description?
  • 4. Pantalon était un homme très riche mais aussi très craintif. Il avait toujours peur qu’on lui vole son bien. Il dépensait très peu. On disait de lui qu’il aurait pu fendre un sou en deux s’il avait pu.
    À quelle attitude désagréable (ou défaut) fait-on allusion?
  • 5. Andréanne venait d’être élue l’élève la plus aimable de l’école. Elle n’en croyait pas ses oreilles! Lentement, elle se dirigea vers l’estrade; elle sentit son coeur se nouer et ses yeux se remplir de larmes.
    Quel type d’émoi étreignait Andréanne?
  • 6. L’arbre de Noël scintillait. Au pied de l’arbre, trois cadeaux : un pour papa, un pour maman et un pour moi. Une seule boîte pour moi, mais quelle boîte! Elle était énorme. J’avais peine à la soulever. Quand mes parents n’étaient pas là, je la déplaçais, tentais de la soulever, de la peser. J’étais très intrigué. Régulièrement, je jetais un regard sur le calendrier. 10 jours encore! Chaque jour me paraissait en durer deux. Neuf jours encore avant la fête. Que pouvait-il bien y avoir derrière ce papier rouge qui emballait mon cadeau?
    Que sentiment le narrateur exprime-t-il?
  • 7. Tout était prêt! Enfin, samedi matin très tôt nous partirons pour le lac à la Truite, près de Baie-Comeau. Roger, un copain de mon père viendra nous prendre. Nous ferons le voyage dans sa camionnette. Samedi matin, le téléphone sonne. Roger venait d’avoir un accident. Il n’était pas blessé mais la camionnette était hors d’usage. Je sentis mon coeur se nouer et mes yeux se remplir de larmes.
    Quels sentiments sont exprimés par le narrateur?
  • 8. On sentait que le professeur se retenait. Son visage était tout blanc. Ses mains sur le bureau se crispaient, ses lèvres aussi. Nous commencions à comprendre que nous avions avantage à nous calmer. On sentait qu’il allait bientôt éclater. Et tout à coup, un flot de paroles sortit de sa bouche. Il parlait tellement fort que la directrice aurait pu l’entendre. Plus personne dans la classe n’osait bouger.
    Quelle attitude le professeur manifeste-t-il?
  • 9. On ne voit ni ciel ni terre. La tempête fait rage. Je ne sais plus très bien où je me trouve. La boussole n’est pas très fiable dans ces régions nordiques. Il me faut retrouver le campement. Pourtant au fond de moi, je n’ai pas peur. Mes chiens savent le chemin et la tempête ne leur fait pas perdre leur sens de l’orientation. Je suis certain qu’ils me ramènent à bon port!
    Que ressent le conteur?
  • 10. C’était l’heure de son exposé oral. Il avait bien travaillé et se sentait sûr de lui. D’un pas ferme, il se dirigea vers l’avant de la classe. Tout à coup, en voyant tous ses camarades attentifs devant lui, il sentit son coeur battre plus fort et ressentit de la chaleur au visage. Il ouvrit la bouche mais aucun son n’en sortit.
    Quels sont les principaux sentiments exprimés par l’orateur?

Suggestions de réponse

  1. De la satisfaction, une impression de réussite, du bonheur
  2. De la peur, de l’incertitude, de l’inquiétude, de la crainte.
  3. La terreur, la peur, l’angoisse
  4. Avarice
  5. Du bonheur.
  6. De la hâte, de l’impatience.
  7. La déception et la peine.
  8. Une attitude colérique.
  9. Un sentiment de confiance ou d’assurance
  10. La gêne, la timidité et le trac.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.